La Haye  ||  Delft  ||  Rotterdam  || Gouda  ||  Utrecht  ||  Hoge Veluwe  ||  Amsterdam ||  Keukenhof

Avec le vélo aux Pays Bas La Haye Holland Spoor Station Den Haag Pont Erasmus à Rotterdam Hoge Veluwe En traversant la rivière Frisia Vélo dans un canal d'Utrecht Phare en Schiermonikoog Dans la route avec Naouk Camping avec nos vélos En traversant un rivière de Frisia Dock hollandais Entre l'ocean et le mer interio En regardant la route Dam place - Amsterdam en reparant un crevaison A côté d'un moulin Vélo et canal Pont en Utrecht Le tram à La Haye En mangeant un poulet et frites

Faire le tour des Pays-Bas en vélo est l’occasion de visiter des métropoles d’importance mondiale, mais aussi les contrées les plus éloignées et inexplorées. Découvrez en profondeur ce pays en lutte perpétuelle pour préserver ses frontières contre un ennemi hors du commun: la mer.

Un peu d'histoire

On est habitué à dire indistinctement les Pays-Bas ou la Hollande, mais en réalité cette dernière désigne les deux régions les plus importantes du pays : la Hollande-Septentrionale et la Hollande-Méridionale. Ce sont deux des douze provinces administratives du Royaume des Pays-Bas. Le mot néerlandais « Hol-land » pourrait être traduit comme « Terre Basse » ou « Terre dans la profondeur » , ce qui nous indique que lors de notre périple nous ne retrouverons pas de grands dénivelés. Ce pays plat est frontalier avec la Belgique au sud, avec l’Allemagne à l’ouest et avec la mer du Nord au septentrion. Dans les Caraïbes, les Antilles Hollandaises et Aruba font également partie des Pays-Bas. Tout au long des années, les Néerlandais se sont fait remarquer par leur caractère libertaire par rapport à leurs voisins européens, pour leur attitude vis-à-vis de la prostitution, l’euthanasie, l’avortement, les unions homosexuelles et les drogues douces.
Les Coffee-shops sont sous le contrôle du gouvernement néerlandais et toute personne majeure de 18 ans peut y acheter jusqu’à cinq grammes de marihuana ou haschich pour le consommer dans le local ou à la maison. La consommation dans la voie publique est interdite, ainsi que la vente et la consommation des drogues dures.
Le pays est hôte de diverses institutions internationales comme le Tribunal International pour l’ancienne Yougoslavie, la Cour Internationale de Justice et l’Europol (Agence d’Intelligence Criminelle de l’Union Européenne).

Le voyage

Prépare-toi bien! : vous allez parcourir tout un pays sur deux roues ! En fonction de l’état physique et le temps dont on disposera pour réaliser le voyage, il peut prendre de huit à quinze jours, sans effectuer un énorme effort sur notre vélo.

Il convient de se faire à l’idée qu’il sera difficile d’être seul pendant le trajet en vélo. L’amour porté par les Néerlandais à ce moyen de transport se fait sentir dans chaque ville et dans chacun des chemins qui traversent au long et au large le pays. Prenez l’habitude de dire « Goede morgen » (Bonjour) ou « Dag » (Salut !) en passant. Même si la plupart des habitants parlent anglais couramment, une salutation amicale dans la propre langue du pays est toujours la bienvenue. Il n’est pas rare non plus de trouver des Néerlandais qui parlent allemand, espagnol ou français. Leur télévision est en version originale, comme au Portugal ou aux pays scandinaves, des bons exemples qui pourraient être imités par le reste des pays européens afin de faciliter le dialogue avec tous dans le futur. Le tour des Pays-Bas est un itinéraire circulaire, mais nous avons voulu marquer un début et nous l’avons fait à La Haye. La raison : en 2003 nous avons réalisé ce même voyage après avoir passé une année comme étudiants Erasmus à l’Institut Supérieur d’Etudes Européennes de cette ville et nous la connaissons donc bien.

La Haya

Comme tout en Hollande, le cas de La Haye est étonnant. Elle est, pour des raisons historiques, la capitale politique de l’état, puisqu’elle est le siège des deux chambres de représentants et de la famille royale. On y trouve les ambassades étrangères et la Cour Suprême. Néanmoins, la capitale officielle est Amsterdam.
La Haye est la troisième ville la plus peuplée des Pays-Bas, après Amsterdam et Rotterdam.
Lieux remarquables :
Le Binnenhof. L’impressionnant Parlement néerlandais est le centre politique des Pays-Bas et le voir illuminé la nuit vaut le détour. Le bâtiment contient aussi le Mauritshuis, magnifique musée de peinture classique néerlandaise qui possède des pièces comme la « Leçon d’anatomie » de Rembrandt ou « La jeune fille à la perle » de Veermer.
Le Gemeentemuseum. Musée de peinture et de sculpture des deux derniers siècles. Les amateurs d’art contemporain trouveront ici la majeure collection de peintures de Piet Mondriaan.
Madurodam. Est une ville en miniature qui contient des centaines de répliques de monuments et des bâtiments les plus représentatifs de chacune des villes néerlandaises.
Scheveningen.Est la plage la plus touristique et la plus encombrée des Pays-Bas. C’est une zone récréative de grand intérêt située à vingt minutes en vélo du centre ville. On peut profiter de ses cafés et restaurants avec terrasse sur le front de mer les jours ensoleillés, visiter l’aquarium ou le célèbre De Pier, curieuse construction sur des piliers réalisée dans la mer avec une tour panoramique. La vie nocturne de Scheveningen est très animée, avec ses nombreux pubs, discothèques, karaokés et le réputé Holland Casino.
La Haye possède aussi sept cents parcs distribués partout dans la ville où il est possible de profiter d’une bonne promenade à vélo. Le plus importante en est le Haagse Bosch (Bois de La Haye) qui abrite dans son intérieur la Huis ten Bosch (Maison du Bois), construction baroque du XVIIe siècle décorée avec des grands fresques et qui est actuellement la résidence de la Reine Béatrice.
Le mois de juillet, La Haye accueille le “ParkPop”, le concert gratuit en plein air le plus grand d’Europe, avec des groupes musicaux internationaux. Les amateurs du jazz ne peuvent pas laisser passer l’opportunité de cadenasser les vélos pendant trois jours en août pour assister au « North Sea Jazz Festival », l’un des événements majeurs de ce style musical du continent.

Delft

Petite ville d’une grande importance historique située à moins d’une demi-heure en vélo du centre de La Haye. La promenade a lieu entièrement dans une piste cyclable au bord d’un canal jusqu’à ce que la Tour Inclinée nous souhaite la bienvenue à l’une des plus anciennes et mieux conservées villes de Hollande. Delft, entièrement parcourue par des canaux, est célèbre par sa porcelaine bleue. Les fins de semaine, on installe un marché traditionnel dans la Place Markt.

Rotterdam

La deuxième ville des Pays-Bas se différencie remarquablement des autres par son architecture contemporaine. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, Rotterdam fut complètement détruit et tout a dû être reconstruit après. Dans ce dessein, on organisa des concours avec la participation de projets reconnus mondialement. Aujourd’hui on y trouve un style qui n’incarne pas son héritage flamand mais qui fait un pas vers l’avant-garde de la main d’architectes contemporains tels que Rem Koolhas. La ville est sur les rives du Rhin et communique avec la mer du Nord grâce à l’Europoort, le port le plus grand d’Europe et le deuxième du monde après Singapour. On vous conseille de ne pas manquer la visite au Kunsthal, avec des bonnes expositions d’art contemporain

Gouda

Le fromage de Gouda est mondialement réputé et attire chaque année des nombreux visiteurs. Il est vendu tous les jeudis dans le marché traditionnel de fromage de la Place Centrale, Markt Plein, où se trouve l’Hôtel de Ville.

Utrecht

La ville la plus au centre des Pays-Bas est la quatrième en nombre d’habitants, Il est particulièrement agréable de se promener par ses nombreux canaux ou visiter sa célèbre cathédrale. La vie étudiante est très animée puisqu’on y trouve l’université la plus grande des Pays-Bas (57.000 étudiants). Les amateurs de l’architecture moderniste peuvent aussi visiter la maison Schröder de Gerrit Rietveld, projetée en 1924, qui est encore remarquable pour ses lignes droites, influencée par le mouvement “De Stijl” né en Hollande.

Parque Nacional De Hoge Veluwe

Après la ballade à Utrecht, le parc naturel " De Hoge Veluwe " est une visite obligée. Il se situe près d’Arnhem et est très bien indiqué sur toutes les pistes cyclables. Il s’agit d’une combinaison unique d’art et de nature, puisqu’il héberge le musée Kroller-Muller, avec différentes oeuvres de Van Gogh et un jardin de sculptures. Le parc a une extension de 5.500 hectares de bois et d’allées bordées d’arbres. À l’intérieur, nos vélos pourront se reposer pendant qu’on utilise l’un de ceux qui sont mis à notre disposition gratuitement dans des endroits différents du parc. On y trouve des vélos pour enfant et adulte qu’on n’est pas obligé de rendre au point où on les a pris. La seule règle est de ne pas cadenasser ces vélos afin que tous les visiteurs puissent en profiter à tout moment. Si on a de la chance, on pourra voir une partie de la faune qui habite le parc, des cerfs, des sangliers ou des écureuils, bien qu’ils approchent rarement les visiteurs. Dans les alentours et même à l’intérieur du Parc il y a plusieurs campings où passer la nuit sans trop entamer le budget et en harmonie avec la nature.

Notre chemin se poursuit entre moulins, canaux, tournesols et sabots vers le nord, jusqu’à ce qu’on rencontre les typiques vaches blanches à taches noires qui annoncent l’entrée dans la région de Friesland (Frise). C’est l’endroit idéal pour les amateurs de la nature. La Frise conserve sa langue, le frison et ses anciennes traditions. Ses habitants vivent principalement de l’agriculture, le bétail et la pêche. La vie ici est spécialement paisible. La Frise est la région la plus éloignée et inexplorée des Pays-Bas. Il y est encore possible de rencontrer des gens qui ne parlent pas anglais, ce qui est vraiment inusuel partout ailleurs. La traversée de la multitude des petites villes et villages si accueillantes et des endroits au charme particulier de cette région nous conduit directement au grand pont.

La digue Slachtedijk fait 42 Km de longueur. C’est une impressionnante bâtisse qui nous rappelle la lutte continuelle menée par les Néerlandais pour contrôler l’eau. Le pont est pourvu d’une autoroute pour les voitures et d’une piste cyclable qui relient les villes Lorentzsluizen et Den Hoever. Pendant la traversée du pont, on verra l’océan d’un côté et la mer intérieure de l’autre. Entre ces deux mers il y a une dénivellation, bien qu’elle ne soit pas perceptible à vue d’œil. L’océan est en effet plus élevé que la mer intérieure et s’il n’y avait pas de digue, les eaux de l’océan inonderaient une partie très importante du pays.
Les polders sont des symboles caractéristiques de la Hollande. Le mot néerlandais définit les surfaces terrestres gagnées à la mer. Une bonne partie des chemins que l’on traverse était en effet couverte par l’eau de mer autrefois. Les Hollandais sont devenus des véritables maîtres dans l’art de conquérir les terres situées en bord de mer en rajoutant de la terre pour contenir la mer. On construit des nouveaux polders de nos jours autour de quelques îles frisonnes, où la zone marécageuse large de plusieurs mètres qui tient lieu de côte rend difficile la distinction entre la fin de la terre et le début de la mer.

Une fois traversé le pont nous avons plusieurs options pour continuer notre route vers le sud. On pourrait visiter le village touristique de Volendam, descendre par la côte ou visiter Alkmaar pour se détendre devant l’architecture traditionnelle hollandaise à travers ses nombreux bâtiments historiques. Une autre option consiste en traverser Haarlem, la ville qui donne son nom au célèbre district new-yorkais. Indépendamment de l’itinéraire choisi, vous pouvez avoir la certitude qu’il y aura toujours des pistes cyclables bien adaptées et remplies d’indications d’intérêt qui faciliteront le voyage vers la capitale: Amsterdam.
L’entrée dans la métropole nous fera penser à quel point nos coups de pédale à travers le pays étaient paisibles. Les milliers de touristes et de vélos qui croissent notre chemin, puis les tramways, les bus et le manque d’attention provoqué par la beauté d’Amsterdam peuvent aisément provoquer un accident. Ne baissez pas la garde !

Amsterdam

Capitale officielle et centre économique et touristique des Pays-Bas, Amsterdam se trouve entre la baie de l’Ij, ou mer intérieure, et les rives du fleuve Amstel. On pourra parcourir ses romantiques canaux et ponts qui tissent une véritable toile d’araignée dans la ville, profiter des musées de renommée mondiale, de la particulière architecture flamande des XVIe et XVIIe siècles ou de la vaste offre de loisirs à notre portée. La vie nocturne est intense et spécialement intéressante. Peu importent les goûts de chacun, Amsterdam propose toujours un Coffee-shop, un pub, une boîte de nuit ou autre adapté à toutes les attentes. Le vélo doit être toujours cadenassé, au moins avec deux cadenas pour le cadre et les roues. Les gares et leurs alentours sont particulièrement dangereux la nuit pour stationner le vélo. Le trafic de bicyclettes volées est assez important dans toutes les grandes villes des Pays-Bas. Il vaut mieux faire attention où l’on coure le risque de se faire proposer notre propre vélo en vente quelques minutes après l’avoir attaché.
Lieux remarquables :
La Place de Dam. Est la place centrale d’Amsterdam. Elle contient le Koninklijk Paleis (Palais Royal), le Nieuwe Kerk (Eglise nouvelle), le Monument National du Dam et le musée de cire de Madame Tussauds. Les rues de Nieuwendijk et Damrak, qui vont jusqu’à la Central Station, sont les plus saturées et animées de la ville.
Van Gogh Museum: L’artiste le plus côté de l’époque a un espace dédié à Amsterdam, avec la majeure collection de ses peintures du monde.
Rijksmuseum: musée d’art classique qui possède quelques chefs d’oeuvre de Rembrandt, grand maître de taille internationale.
Quartier Rouge ou Red Light District : Appelé communément Wallen, le quartier est dédié à la prostitution. Cette pratique est légale et réglementée partout dans les Pays-Bas et ce quartier, dans le centre historique, apparaît sur toutes le cartes puisqu’il est considéré d’intérêt touristique. Warmoestraat est la rue la plus fréquentée d’Amsterdam. Malgré sa célébrité, il n’est pas le seul aux Pays Bas, chaque ville a son propre Quartier Rouge.

Keukenhof

Une description d’un tour des Pays-Bas n’est pas complète sans parler des tulipes. On aura traversé beaucoup de champs pendant notre voyage, mais à Keukenhof, au nord de Leiden, nous trouverons « le plus beau parc printanier au monde », comme il nous est décrit dans la page web du parc. La meilleure période pour le visiter va de mars à mai, nous pourrons alors apprécier toute la beauté de la plus connue des fleurs de la Hollande et voir la grande variété de tulipes existante.

Il ne nous reste plus que quelques kilomètres pour rejoindre La Haye depuis Leiden. L’aéroport de Schiphol n’est pas très loin et le bien fourni réseau des chemins de fer nous permet de prendre un train n’importe où. Toutefois, après avoir fait le tour de tout un pays, pourquoi ne pas tenter le retour en vélo? À essayer, ce n’est pas si dur ; )

Principio de la página
Principio de la página
Principio de la página
Principio de la página
Principio de la página
Principio de la página